L’Association Départementale

En France, 8,8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté. Soit plus de 14% de la population.–
Plus que jamais les Restos du Coeur ont besoin de vous pour mener nos missions sociales.
L’aide alimentaire permet une aide d’urgence mais représente surtout le point de contact privilégié pour permettre un accompagnement vers l’autonomie. La relation de confiance tissée pendant l’accueil et l’engagement des bénévoles pour venir en aide aux plus démunis, permet de proposer les pistes d’une réinsertion sociale : ateliers et jardins d’insertion, lits hébergement d’urgence,camions et points repas chauds, Restos Bébés du Coeur, départs en vacances, ateliers d’accompagnement scolaire et de lutte contre l’illettrisme, initiation à l’informatique, conseils budgétaires, accès à la justice et aux droits, soutien à la recherche d’emploi (SRE) et microcrédit personnel…

C’est grâce à la générosité du public que les Restos peuvent agir

Les dons constituent l’essentiel des ressources de l’association.

Cette année encore, les 71 000 bénévoles des Restos sont déterminés à faire face à la situation sociale critique qui frappe tant de femmes, d’hommes et d’enfants en France.

Au delà de la nécessaire aide alimentaire d’urgence à apporter aux plus fragiles, l’efficacité de notre action se trouve de plus en plus dans l’accompagnement durable. C’est en tissant un lien de confiance entre les personnes accueillies et les bénévoles que Les Restos du Coeur peuvent construire des solutions pour une réinsertion sociale durable.

L’efficacité de l’action de l’association se traduit aussi par la faiblesse de nos frais généraux : seulement 7,5% en 2016-2017. L’essentiel des ressources est ainsi consacré aux actions sur le terrain. Sans la générosité du public, Les Restos du Coeur ne pourraient pas poursuivre leurs actions d’aide à la personne.

Soutenez les Restos du Coeur pour leur permettre de continuer leurs actions d’aide aux plus démunis. 

Lancement de la 33e campagne d’hiver

le 21 novembre

Les Restos mobilisés pour porter la voix des plus démunis

C’est dans un contexte social toujours difficile que Les Restos du Coeur s’apprêtent à lancer leur 33e campagne d’hiver, le 21 novembre prochain. Face à un tissu social prêt à se déchirer, les Restos continuent de se mobiliser pour accueillir et accompagner tous ceux qui frappent à la porte de leurs 2 085 centres d’activités. L’association redouble également d’efforts pour porter la voix de tous ceux qui comptent sur elle.

UN REPAS NE SUFFIT PAS MAIS C’EST PAR LÀ QUE TOUT COMMENCE…

2017 aura été une année de changements. Mais pas pour tous. Près de 9 millions de personnes vivent toujours sous le seuil de pauvreté. Derrière ces chiffres, ce sont des femmes, des hommes et malheureusement de plus en plus d’enfants qui ne mangent pas à leur faim et souffrent de multiples formes d’exclusion. La mobilisation de l’association pour leur venir en aide est plus forte que jamais.

L’action des Restos, fondée sur l’accueil inconditionnel et l’aide apportée à tous ceux qui ont besoin d’eux, est donc toujours indispensable : l’aide alimentaire constitue un point de contact privilégié vers toute une palette d’actions visant la réinsertion durable des personnes : accès aux droits, soutien à la recherche d’emploi, accompagnement scolaire et ateliers de français, accès à la culture et aux loisirs, aide au logement…

Présents toute l’année aux côtés des plus démunis qu’ils sont soucieux de toujours mieux accueillir et mieux accompagner, les Restos réaffirmeront cette année le rôle central que doit occuper l’aide alimentaire dans les politiques de lutte contre l’exclusion, en particulier dans le cadre des annonces du Gouvernement (plan de lutte contre la pauvreté des enfants, Etats généraux de l’Alimentation…).

SOUTENIR L’ACTION DES ASSOCIATIONS ET PRÉSERVER LEUR INDÉPENDANCE

Le financement des associations par les pouvoirs publics suscite beaucoup d’inquiétude, alors qu’il est absolument essentiel au dynamisme du tissu associatif. Réduire les ressources publiques qui lui sont destinées serait un calcul de courte vue, d’autant plus quand on sait que chaque euro d’argent public donné aux Restos se traduit concrètement par six euros d’actions déployées sur le terrain ! Et ces chiffres ne prennent pas en compte tout ce qu’apportent les millions de bénévoles à la cohésion sociale de notre pays et à la vie quotidienne des personnes.

Ce considérable effet de levier n’est rendu possible que par la force du bénévolat et l’indépendance des associations. Les pouvoirs publics doivent donc préserver et protéger plus fortement encore ces deux piliers, garants de l’efficacité associative.

UNE ANNÉE DÉCISIVE POUR L’AIDE ALIMENTAIRE EUROPÉENNE

Lors de la campagne présidentielle, les Restos ont interpellé les candidats sur l’aide alimentaire européenne et l’équipe d’Emmanuel Macron a assuré : « nous mobiliserons tous les moyens pour la pérenniser ».

Le prochain budget européen va en effet faire l’objet d’âpres négociations en 2018 et va remettre en jeu l’avenir du Fonds Européen d’Aide aux plus Démunis (FEAD). Les Restos ne manqueront donc pas de mobiliser tout au long de l’année, en lien avec leurs partenaires associatifs, l’ensemble des parties prenantes pour qu’elles concrétisent cet engagement et défendent un Fonds européen dédié à l’aide alimentaire à la hauteur de l’urgence sociale européenne.

En défendant le FEAD, la France aura la responsabilité de porter ces messages cruciaux au niveau européen !

L’Association Départementale

L’Association Départementale des Bouches du Rhône, comme les 117 associations départementales en France, gère, anime et coordonne sur le terrain dans ses centres d’activités l’aide à la personne sous toutes ces formes, l’insertion professionnelle et l’aide alimentaire, l’aide à l’hébergement, l’aide aux sans abris et sans domiciles fixes ainsi que les multiples activités qui contribuent à aider les familles en difficulté.

Plus de 1600 bénévoles de l’association assurent ces activités au quotidien avec conviction et efficacité et en adhérant et respectant la charte des Restos du Cœur.

A l’écoute de toutes les formes d’exclusion, nous essayons d’apporter des solutions appropriées afin d’aider chaque famille en difficulté.


Fonctionnement

L’association des Restos du Cœur des Bouches du Rhône est autonome juridiquement et financièrement. Elle signe un contrat d’agrément avec l’association nationale. Elle est dirigée par un Conseil d’Administration de 20 membres élus en Assemblée Générale. Ce Conseil d’Administration élit son président qui ensuite constitue son bureau.

Le bureau est composé de 7 à 9 membres représentants les principaux secteurs d’activités.

Les ressources financières proviennent de dons privés, de dons d’entreprises, de l’organisation de manifestations locales, de subventions municipales, départementales, régionales et de l’état.

L’entrepôt logistique est situé à Marseille, 30 avenue de Boisbaudran, il a une surface de 3540m2 et peut stocker 560 palettes de denrées. Plus de 3000 tonnes de marchandises transitent chaque année. On y retrouve toutes les activités de la logistique, transport, préparation de commandes, gestion de stocks de produits secs, frais, surgelés, produits d’hygiène et d’entretien, et fruits et légumes.

Le siège, situé à Marseille 15ème, dans la Z.I. de La Delorme, anime et coordonne l’activité des 41 centres d’activités du département, mais aussi des équipes de bénévoles qui participent aux activités de maraude auprès des Gens de la Rue.. Ce sont plus de 1600 bénévoles qui interviennent dans tout le département pour aider les personnes les plus en difficulté. Les bénévoles apportent une réponse appropriée aux difficultés spécifiques des familles par : un accueil inconditionnel, un accompagnement personnalisé, une aide alimentaire sous condition de ressources, une aide administrative, une aide à la personne pour faciliter leur lien social (coiffure, vestiaire, aide aux devoirs, ateliers de français, aide juridique, conseil budgétaire, micro-crédit, aide au logement, soutien à la recherche d’emploi, loisirs, vacances, culture…). Les centres d’activités doivent avant tout privilégier l’aide à la personne sous toutes ses formes avant de distribuer de l’aide alimentaire. Accueillir, Rencontrer, Écouter, Échanger, Accompagner, même si les personnes accueillies n’ont pas accès à l’aide alimentaire et rechercher des solutions en communs en vue d’une inclusion sociale.

Le siège organise pour sa part : des départs en vacances, des stages sportifs et des excursions, un soutien juridique, une aide à l’orientation scolaire. Nos centres d’activités sont ouverts toute l’année : en campagne d’hiver et d’été , nous accueillons plus de 40 000 personnes dans nos centres soit l’équivalent de 4 Millions de repas distribués et  90 000 personnes sont rencontrées au cours de nos maraudes sur Marseille, Aix en Provence et Aubagne et au sein de notre accueil de jour Vendredi 13.

La campagne d’hiver dure 17 semaines: elle débute fin novembre jusqu’à fin mars, puis la campagne d’été débute sans coupure pour couvrir 20 semaines.



Comment nous aider

RESTAURANTS DU CŒUR
RELAIS DU CŒUR
DES BOUCHES DU RHÔNE
30, avenue de Boisbaudran
Z.I. La Delorme
13015 MARSEILLE
Tél: 04.96.15.13.20
Fax: 04.96.15.00.03

Le site des Enfoirés

Le site national